Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrêtons de psalmodier qu’il faut « rompre avec le PS et le système »

Le débat sur la stratégie est la principale pomme de discorde, pour ne pas dire plus, au Front de Gauche.

Christian Picquet, cofondateur du Front de Gauche alerte, et prend une position politique réaliste et crédible.

Il affirme d’emblée « sa volonté que la future région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon demeure à gauche » et de « créer en vue du second tour les conditions de la fusion de toutes les listes de gauche sur la base d'un nouveau contrat de majorité ».

http://blog.christian-picquet.fr/post/Les-r%C3%A9gionales-ne-sont-pas-une-partie-de-bonneteau2

Extraits :

« Celles et ceux dont nous sollicitons le soutien, et dont nous souhaitons porter la parole sur le champ politique, n’attendent pas de nous que nous nous contentions de rassembler une « petite gauche ».

« Ils nous demandent de démontrer concrètement notre utilité, en ouvrant un nouveau chemin crédible pour la gauche et pour la France, en aidant à sortir notre camp social et politique de l’hébétude et de la démoralisation où l’ont plongé les trois premières années du quinquennat de François Hollande, en contribuant à surmonter des divisions qui génèrent un mortifère sentiment d’impuissance ».

« Le décalage avec la réalité nous mène à notre perte ».

« Nous ne serons à la hauteur que si nous relevons les défis tels qu’ils se présentent effectivement ».

« Le scrutin des régionales se verra surdéterminé par l’offensive de la droite et de l’extrême droite pour faire basculer à leur bénéfice »

« N'ignorons pas quels débats pourrait demain ouvrir un rapport de force qui verrait la gauche, toutes composantes confondues, arriver loin derrière le bloc droitier qui monte présentement en puissance dans notre pays. Voilà qui revient à décrire un authentique désastre, politique autant qu’idéologique, qui verrait la gauche n’être plus que la roue de secours minable d’une droite pourtant largement sous influence du FN ».

« Assurément, le peuple de gauche, le monde du travail, la jeunesse subiraient là une défaite historique, annonçant les suivantes, celles de 2017, qui les laisseraient le dos au mur face à un adversaire rendu enragé à détruire tout ce qui les protège encore de la cupidité des possédants…… »

« La réponse me semble couler de source : certainement pas en continuant à psalmodier qu’il faut « rompre avec le PS et le système » ; pas davantage en s’engluant dans les manœuvres, grandes ou petites, qui ne font que nous assimiler à tout ce qui éloigne nos concitoyens du civisme ; ni en escamotant délibérément l'enjeu primordial que représente le maintien à gauche du plus grand nombre possible de Régions ; encore moins en minimisant l'importance, pour la gauche anti-austérité, de disposer du maximum d'élus qui se porteront aux avant-postes des combats cruciaux ».

Tag(s) : #Rassemblement

Partager cet article

Repost 0