Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La gauche de la gauche sans le PCF ? Jean-Marc Coppola ne l’entends pas ainsi !

Paru dans La Marseillaise, le 11 août 2015.

« Régionales 2015 : Les discussions se poursuivent à gauche

À la gauche du PS, l’idée d’une alternative portée par un vaste rassemblement chemine. État des lieux.

Dans la torpeur de l’été, les réflexions et les débats pour permettre à une alternative progressiste d’émerger lors des régionales de décembre se poursuivent. Débuté avec les « chantiers d’espoir », le processus de convergence de la gauche rouge et verte remonte au mois d’avril, au lendemain des élections départementales. Douloureuses pour la gauche, elles avaient néanmoins été selon les territoires l’occasion de tester des rassemblements de type nouveau à la gauche du parti socialiste.

En vue des régionales, chaque force s’est dotée d’une feuille de route ouvrant la possibilité d’un rassemblement. Côté EELV, Sophie Camard, désignée tête de liste de son parti le 10 mai, a annoncé fin juin, à l’issue d’une assemblée régionale des écologistes leur volonté de travailler à la constitution de listes en dehors de l’appareil socialiste auquel elle reproche notamment dans les Bouches-du-Rhône ses pratiques « clientélistes ». Côté PCF, Jean-Marc Coppola qui fut tête de liste en 2010 pour le Front de gauche a été investi le 12 mai par une conférence régionale et chargé d’engager une vaste discussion citoyenne à partir d’un « Pacte de rassemblement », proposée par les communistes de la région à ses habitants et aux autres forces politiques opposées à l’austérité.

Le Parti de gauche a choisi quant à lui Luc Léandri et Hélène Le Cacheux pour le représenter en affirmant sa volonté de se mettre au service des « appels citoyens » locaux pour une alternative en Paca. Ensemble !, troisième composante du Front de gauche, emmenée par Rémy Jean et Isabelle Bourboulon a plaidé à son tour pour une convergence des forces.

Réunis fin juin pour un débat sur les futures régionales à Nice à l’occasion de la fête du Château, Sophie Camard et Jean-Marc Coppola, ont évoqué le potentiel représenté par un tel rassemblement sans évacuer les obstacles qui demeurent avec des désaccords notamment sur l’énergie, la gratuité des transports, la réforme territoriale, le rapport au PS...

Après plusieurs réunions de travail, une déclaration commune signée par EELV, le Parti de gauche et Ensemble ! intitulée « Une coopération au-delà des partis pour faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la première Région-coopérative » a été publiée vendredi dernier. Sans être un accord ficelé, le texte définit trois principes : « la co-construction du projet via des rencontres coopératives ouvertes », « la signature d’un document d’engagement éthique par chaque candidat-e », « la présence d’au moins un quart de citoyens, de personnes engagées dans le monde économique, social, associatif et écologiste sur la liste des candidat-e-s, en positions éligibles ».

Le PCF poursuit sa démarche de rencontres sur les marchés et dans les quartiers populaires avec un matériel résumant son pacte qui propose un « rassemblement non pas autour d’une personnalité ou d’un parti mais autour d’un projet », rappelait récemment Jean-Marc Coppola dans nos colonnes, en se prononçant pour une « tête de liste partagée » et une campagne collective. Les Conseils départementaux de son parti se réuniront fin août avant une conférence régionale début septembre ».

Tag(s) : #Rassemblement

Partager cet article

Repost 0