Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Nadine Morano : Le mot « race », qui n'a aucune valeur scientifique, est le terme sur lequel les idéologies racistes fondent leur conviction.

Rappelons que le fascisme européen, sous ses formes nazie, mussolinienne, franquiste, a porté à son paroxysme la justification de la haine, du meurtre de personnes appartenant prétendument aux « races » inférieures ou cosmopolites, par le moyen du concept de « race ».

Les scientifiques ont prouvé, comme le rappelle François Jacob, que « la distance biologique entre deux personnes d'un même groupe, d'un même village est si grande qu'elle rend insignifiante la distance entre les moyennes de deux groupes, ce qui enlève tout contenu au concept de race ». Ils s’accordent tous au fait historique d’une provenance africaine dont sont originaires tous les groupes humains de la planète, y compris ceux à peau blanche. En d’autres termes, nous sommes tous issus d’homo sapiens à peu noire.

Alors, disons avec force que « Les arguments racistes ne sont pas seulement détestables : ils sont faux. On n’a pas de preuves solides de l’existence d’un lien entre différences intellectuelles et différences techniques chez l’homme. En réalité, les populations modernes de l’« âge de pierre » sont en moyenne probablement plus intelligentes, non moins, que les populations industrialisées ». Jared DIAMOND, De L’Inégalité parmi les Sociétés.

Et bannissons le mot pour qualifier des groupes humains historiquement et socialement déterminés.

Car comme le proposait Albert Jacquard, « Compte tenu des implications biologiques que tant d'écrits, de doctrines et de politiques ont accrochées, de façon indélébile, au mot « race », ne serait-il pas prudent de l'éliminer, comme on le fait d'un outil inutile et dangereux ? »

Tag(s) : #Monde

Partager cet article

Repost 0