Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terminal de transport combiné de Mourepiane : l’avenir économique de Marseille !

La récession a frappé de plein fouet, ces dernières années, les activités traditionnelles implantées dans les quartiers entourant le port de Marseille. Elles semblent avoir progressivement disparues. Cela occasionne des ravages économiques et sociaux pour les populations concernées et l’ensemble de Marseille.

L’heure est à la mise en place d’un projet de développement durable. Si la cité phocéenne ne reprend pas des couleurs rapidement, la situation pour tous ses habitants va s’aggraver. D’Euroméditéranée, en passant par la réorganisation du domaine portuaire ou le développement social et urbain, il est urgent de créer toutes les conditions favorables au décollage des activités.

Il s’agit, bien sûr, de doter des infrastructures favorisant l’accessibilité et la desserte des sites qui bénéficient, tous, de la proximité des deux autoroutes et, pour certain, de dispositions administratives ou fiscales avantageuses. Mais il s’agit, aussi, de requalifier des territoires entiers, tant au plan de l’accueil des activités qu’à celui de l’habitat.

Ce grand chantier rendrait son dynamisme à l’arrière-port et à l’ensemble de cette partie Nord de Marseille. Et donc une prospérité et une qualité de vie qui pourrait réduire, définitivement, la fracture qui coupe la ville en deux.

L’enjeu est essentiel : construire une grande métropole internationale et renouer avec un dynamisme économique durable.

Au nord de Marseille, dans des quartiers marqués par l’héritage des activités portuaires, l’aménagement doit s’entendre comme une réflexion sur l’avenir qui valorise les atouts de ce territoire stratégique.

Avant de constituer des opérations d’aménagement et de reconquête urbaine, ces interventions doivent permettre de consolider le tissu économique existant dans le domaine du commerce international et des activités tertiaires logistiques. Ce doit être des opérations qui, à travers la construction d’importantes infrastructures routières, de logements et d’écoles, dessineraient des quartiers équilibrés en périphérie.

La tâche des élus, dans une perspective de cette envergure, est prépondérante. Elle devrait correspondre à leur raisons d’être : préparer, structurer, équiper. Créer les conditions d’une reprise de l’activité, de la renaissance économique et donc sociale de territoires entiers de la ville.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :