Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout se passe donc comme si chacun avait intégré la prévision d'un deuxième tour droite radicalisée/FN comme une fatalité !

Adresse de Pierre Laurent aux communistes 2017.

« Est-il possible de construire une candidature de gauche, porteuse d'un projet de gauche, autrement dit, en claire rupture avec la politique Hollande-Valls, capable de rassembler suffisamment pour être susceptible de mettre en échec ce danger prévisible ?

A l'heure qu'il est, la dispersion maximum reste le scénario le plus probable. Nous sommes à plus d'un an de la présidentielle, déjà le NPA, le MRC, et LO ont annoncé leurs candidats.

Jean-Luc Mélenchon, lui, a « proposé sa candidature », hors cadre collectif, en déclarant dépassé le Front de gauche et « hors cadre des partis ».

Pour être décidée où ? Quand ? Par qui ?

Tout se passe donc comme si chacun avait intégré la prévision d'un deuxième tour droite radicalisée - FN comme une fatalité. Chacun se défend en estimant que l'opposition à Hollande justifie sa candidature.

Certes, pour échapper au duel droite-FN, une candidature de gauche en rupture avec les choix du quinquennat est nécessaire. Mais cette condition nécessaire n'est pas suffisante. Elle doit aussi chercher à s'appuyer sur le socle populaire et politique le plus large possible.

Si nous n'acceptons pas que les échéances de 2017 conduisent ainsi notre pays dans une régression sociale et politique durable, je suis convaincu que le Parti communiste ne serait pas à la hauteur de son histoire s'il ne faisait pas tout ce qu'il peut, tout ce qu'il doit, pour bousculer la donne. Le moment est venu d'initiatives politiques nouvelles. C'est ce que propose la base commune adoptée par le Conseil national. »

http://paris.pcf.fr/85677

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :