Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce n’est pas un poisson, en dernière instance nous sommes contraints à l’union que cela nous fasse plaisir ou pas. C’est bien le problème de Podémos en Espagne.

Tant que nous n’aurons pas compris que la politique ce n’est pas seulement notre opinion mais que c’est aussi celle des autres, nous tournerons en rond les uns et les autres !

La politique c’est toujours une question de rapport des forces réelles.

Il faut être réaliste pour transformer le monde au risque de n’être que de doux rêveurs inutiles et perçus comme tels. Il n’y a pas de grand soir possible, le combat doit s’inscrire dans le mouvement réel sous peine d’être vain et il faut une majorité populaire pour transformer la société.

Les forces à gauche sont hétéroclites et le contexte historique évolue, mais le problème politique est toujours le même. Au-delà des divergences d’opinions ou des désaccords qui caractérisent la gauche, ce qui est naturel et sain, chaque force politique qui la compose travaille pour sa chapelle, ce qui est normal.

Mais faire de la politique c’est agir pour faire avancer ses idées concrètement. Or, si une partie de la gauche refuse l’union avec l’autre partie, les idées des uns ou celles des autres ne seront jamais mises en œuvre.

En dernière instance nous sommes donc contraints à l’union, que cela nous fasse plaisir ou pas.

http://www.boursorama.com/actualites/espagne-socialistes-et-podemos-renouent-les-negociations-pour-former-un-gouvernement-4a069133f2137ed97347a5c6d4379a32

http://www.humanite.fr/espagne-un-gouvernement-dunion-de-la-gauche-est-possible-596698

Tag(s) : #Rassemblement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :