Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amélioration de la conjoncture économique : C’est l’INSEE qui le dit !

L'INSEE confirme les signes d'un certain redressement de l'activité économique. La situation apparait meilleure que prévue. Ainsi, en juin 2016, le taux de croissance prévu pour 2016 par les banques françaises est de 1,5% contre 1,3% prévu trois mois auparavant. Nette amélioration de la consommation et des investissements des entreprises tandis que la tendance est mitigée sur le commerce extérieur.

Le pouvoir d'achat des ménages favorable à la consommation

Depuis la fin de l'année 2014, le niveau de l'inflation reste très faible avec 0% à la fin mai 2016, en raison de la chute brutale des cours du pétrole. Compte tenu de la hausse des revenus estimée à 2% en 2016 (+1,3% sur les salaires), les ménages voient leur pouvoir d'achat augmenter de 1,2% par unité de consommation. Ceci se traduit par une consommation soutenue (+1,6% estimée en 2016). Par ailleurs, on constate une légère reprise (+0,2% prévue pour 2016) des achats de logements après quatre années de recul. Le taux d'épargne des ménages reste stable avec 14,5% du revenu.

Redressement des investissements des entreprises

D'après les données de l'INSEE, les entreprises ont commencé à augmenter leurs investissements depuis plus de 2 ans. Cependant, une accélération est constatée depuis la fin 2015. La progression des investissements atteindrait 4,7% en 2016 contre +1,4% en 2014 et 2,7% en 2015. Plusieurs facteurs ont permis ce rebond : la restauration des marges soutenue par les mesures fiscales du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et de suramortissement, dans un contexte général de baisse du prix de l'énergie et de taux d'intérêt attractifs.

Légère baisse du taux de chômage

La reprise des embauches dans les entreprises fait suite au rebond de l'activité mais aussi à la montée en puissance de mesures favorables à l'emploi comme le CICE, le Pacte de responsabilité et solidarité et la prime à l'embauche pour les PME. En 2015, l'emploi dans le secteur privé s'est accru de 110 000 postes (contre une perte de 60 000 en 2014). Les hypothèses d'embauches en 2016 sont de 139 000 postes. Cependant, compte tenu de la progression de la population en âge de travailler, le taux de chômage resterait proche de 10% en fin d'année 2016 (10,2% en 2015).

Environnement international moins porteur

Le FMI considère qu'en dehors des risques géopolitiques, comme notamment le Brexit, l'économie mondiale pâtirait en 2016 de " la persistance d'une demande faible, notamment de l'investissement, à l'échelle mondiale, mais surtout dans les pays exportateurs de produits de base " et des conséquences du processus de rééquilibrage de l'économie chinoise (première économie mondiale en termes de pouvoir d'achat). Le commerce mondial progresserait en 2016 sensiblement au même rythme que la production mondiale (+ 3,2%). Cependant, en France, les exportations ralentiraient (+1,8% en 2016 contre +6,0% en 2015).

Le 27 juin 2016 sur le site SVP.com

http://www.svp.com/article/france-2016-amelioration-de-la-conjoncture-economique-100008077?JRxrlimg

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/2015-a-connu-le-rythme-de-creation-d-emplois-le-plus-eleve-depuis-2007-selon-l-insee_1532961.html

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0