Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y en a qui ont de la chance !

Texte d’un poète espagnol du XVIIe siècle dont je ne connais pas le nom.

« Je n’aime plus de moi que mon amour pour toi

Et n’en veux, pour seul prix, que voir ton visage,

L’admirer tout mon soûl.

Pour toi, devant le ciel, le monde, je m’engage

Par mes pleurs et mes feux.

Parce que je t’aime,

Je suis tombé enfin amoureux de moi-même

Et, tout perdu pour moi, je m’en sens si heureux

Que de moi suis jaloux pour l’amour de tes yeux. »

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0