Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui peut croire que le Brexit et l’arrivée au pouvoir de Trump sont une libération pour les peuples anglais et américain ? Bien au contraire, aujourd’hui Londres et Washington vont pouvoir déployer un véritable arsenal au service des multinationales en quête d’optimisation fiscale et d’une rentabilisation plus grande du capital.

Le capitalisme est à la recherche d’une nouvelle phase de son développement. Il vise à la dérégulation financière la plus dure pour les citoyens par une mise en concurrence accrue des travailleurs.

Confronté à l’augmentation des salaires en Chine et bientôt dans les pays « émergents », il veut imposer aux salariés des pays développés une baisse différenciée du coût du travail. La politique du Brexit en Angleterre, celle de Donald Trump aux USA et celle affichée par Marine Le Pen (et d’autres) en France, va dans ce sens.

Bien plus qu’un repli sur nos frontières, notre peuple a besoin d’une ouverture sur le monde. Bien plus qu’un retour à l’état providence, notre pays a besoin d’une gouvernance européenne, voir mondiale.

Oui il faut une régulation législative internationale et d’abord européenne.

L’Europe doit être le phare de cette révolution mondiale, elle doit balayer devant sa porte et réaliser son harmonisation fiscale et sociale.

« Aller à l’essentiel, en effet, ne plus être assourdis par le « clapotis des causes secondes » (P. Claudel) qui trop souvent, ne permet pas d’entendre le bruit de fond du monde ». Michel MAFFESOLI « Le temps revient. Formes élémentaires de la postmodernité », Ed Desclée de Brouwer, Page 33.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/0211856355774-une-cagnotte-budgetaire-pour-faire-face-au-brexit-2070493.php

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0