Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces écrits de John Stuart Mill pensés au milieu du XIXe siècle trouvent un écho surprenant dans notre temps politique. Ne trouvez-vous pas ?

« Nous devons aussi garder à l’esprit que la machinerie politique n’agit pas d’elle-même. De même qu’elle a été conçue par les hommes, elle doit être manœuvrée par des hommes et, qui plus est, par des hommes ordinaires. Elle ne peut se contenter de leur simple acquiescement mais requiert leur participation active ». « Considérations sur le Gouvernement représentatif », John Stuart Mill, Ed Gallimard 2009. Page 16.

« De plus, les institutions représentatives sont de peu de valeur et peuvent être que de simples instruments de la tyrannie ou de l’intrigue lorsque la plupart des électeurs ne s’intéressent pas assez à leur gouvernement pour lui accorder leurs suffrages ou, s’ils votent, ne le font pas sur la base de considérations d’ordre public, mais pour de l’argent ou pour soutenir une personne qui a un pouvoir sur eux et dont ils veulent, pour des raisons privées, loin d’être un garde-fou contre le mauvais gouvernement, n’en est qu’un rouage supplémentaire ». Page 19.

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :