Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les citoyens individuellement, le peuple prennent le pouvoir véritable.

Mais la difficulté est forte pour les hommes et femmes politiques. Ils sont pris en quelque sorte entre le marteau et l’enclume. D’un côté ils doivent répondre aux exigences citoyennes qui les portent aux responsabilités, de l’autre ils doivent satisfaire les revendications contradictoires et opposées qu’expriment les électeurs.

Ils doivent donc obligatoirement glisser sur des positions et idées différentes, contradictoires, pour rassembler en permanence une majorité.

Le bon politique n’est plus qu’un surfeur sur la vague de l’opinion publique. Il n’est pas celui qui érige les digues ou construit les navires.

Donc pour réussir en politique, il ne faut pas dire la vérité, il faut dire ce que le peuple a envie d’entendre.

Nous sommes ainsi rentrés dans le royaume de l’irresponsabilité ou l’ère des faux débats.

L’hypocrisie et le cynisme sont devenus les qualités cardinales de ce nouveau homopoliticus fruit du dégagisme de l’époque !

Edgard Faure était un visionnaire, « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent » !

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0