Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Personne ne peut s’en exempter. La planète ne supportera plus très longtemps les maux des hommes. Nous sommes tous confrontés à un enjeu écologique, démocratique,  climatique, social, majeur.

Il faut repenser la structuration sociale et économique du monde. Une mondialisation poussée au bout de sa logique : le progrès de l’Humanité !

La voie n’est pas simple, mais comme à toutes les périodes de l’histoire, elle passe par la conquête de droits nouveaux et surtout applicable sur tous les territoires à l’échelle mondiale.

L’oppression, l’exploitation des ressources et des hommes, la recherche de la rentabilité absolue de toute activité humaine, sont des freins, des obstacles qui paraissent infranchissables aujourd’hui encore. Pourtant les inégalités sociales et économiques non seulement sont profondément injustes, mais elles sont devenus des barrières pour le capital. Elles sont la marque de l’obsolescence du système lui-même.

Les vieilles recettes « libérales » sont inefficaces. Elles accentuent le problème, elles contrecarrent l’évolution humaine. L’enrichissement des uns et les bas revenus de la majorité des autres s’opposent au développement des échanges mondiaux. Les marchés eux-mêmes se virtualisent de plus en plus.

Le fonctionnement étatique limité au territoire national devient une entrave à la solidarité et à la coopération mutuellement avantageuse.

Ecologiquement, socialement, culturellement, économiquement, la voie vers le bien commun est la seule issue possible, que l’on soit riche ou pauvre.

Tendre vers un nouveau contrat social, la construction d’un corpus de droits mondial fondé sur l’éducation, le développement durable, la santé, la solidarité et l’égalité devient le seul objectif possible pour ouvrir la porte de l’avenir humain.  

 

Tag(s) : #Monde
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :