Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elle n’est qu’un ensemble d’êtres humains unis par un sentiment d’appartenance. Le peuple qui la compose n’est autre chose qu’un nombre d’individus et de groupes concentrés sur un territoire délimité. En quelque sorte un mythe rassembleur qui a vocation à se rassurer devant l’ "étranger ".

Les frontières elles-mêmes ne sont que le produit de l’histoire des relations que les hommes nouent entre eux. Elles ne sont pas fixes et intemporelles.

Mêmes les invariants géographiques, fleuves, montagnes, forets, mers, ne caractérisent pas le territoire national. Ils ne sont en rien des obstacles infranchissables ou des réalités incontournables. Surtout à notre époque.

Que dire alors de l’état dont les peuples se dotent ? Il n’est que le fruit des relations que les hommes établissent pour s’organiser, pour assurer le vivre ensemble qui caractérise leurs relations.

Et l’expérience le démontre, si les hommes ne se dotent pas d’une loi fondamentale – une constitution - quitte à tenir compte des "particularismes" régionaux ou locaux, dans le respect du droit égal pour tous, le déchirement des communautés détruit la nation elle-même. 

Tag(s) : #Histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :