Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nations et leurs états ne se portent jamais aussi bien que quand ils s’unissent, s’harmonisent, se solidarisent. Il ne s’agit pas de prôner une baisse des salaires et de la protection sociale en France, mais d’agir pour une harmonisation par le haut des garanties sociales. Objectif, réduire les inégalités et lutter contre le mode de gestion qui s’appuie sur le dumping social. 

L’Europe n’est pas une et indivisible aujourd'hui.

Le grand patronat des pays de l’est comme celui des pays de l’ouest, cherche à exploiter toujours davantage la force de travail à leur disposition pour s’adapter à la concurrence libre et non faussée du système capitaliste.

Car paradoxalement, les pays de l'Est de notre continent disposent d’une main d’œuvre moins payée et de droit du travail moins protecteur. Raison pour laquelle ils connaissent un faible chômage. Pourrait-on exiger « un salaire égal pour un travail égal » entre les nations européennes s’il n’y avait pas d’union ?
Poser la question c’est y répondre ! Comment exiger qu’un patron paie les mêmes cotisations sociales en Hongrie qu’en France s’il n’y a pas la contrainte de l’UE ?  Organiser des passerelles entre les pays pour que ces ressources du travail bénéficient à tous les états serait-il possible sans une organisation à l’échelle de notre continent ?

Certes, la concurrence déloyale est acceptée par l’Union Européenne actuelle. Mais en quoi le retrait de celle-ci impliquerait une harmonisation salariale entre nations dégagées de la contrainte européenne ? La logique capitaliste n’existerait plus ?

Agir pour la convergence économique et sociale devient donc le seul objectif pour rendre l'Europe solidaire !

https://www.francetvinfo.fr/elections/europeennes/video-acheter-un-pantalon-est-un-luxe-de-la-bulgarie-a-l-espagne-ces-europeens-sur-vivent-avec-le-salaire-minimum_3442489.html

Tag(s) : #Histoire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :