Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais à y regarder de près, aujourd’hui le peuple est-il à la recherche d’un idéal élevé ou d’une passion abjecte ?

« Si les révolutions au contraire sont le produit d’une idée morale, d’une raison, d’une logique, d’un sentiment, d’une aspiration même aveugle et sourde, vers un meilleur ordre de gouvernement et de société, d’une soif de développement et de perfectionnement des rapports des citoyens entre eux ou de la nation avec les autres nations ; si elles sont un idéal élevé au lieu d’être une passion abjecte ; de telles révolutions attestent même dans leurs catastrophes et dans  leurs égarements passagers une sève, une jeunesse et une vie qui promettent de longues et glorieuses périodes de croissance aux races (peuples). Or tel fut le caractère de la révolution française de 1789, et tel est le caractère de la seconde révolution française de 1848. » Alphonse de LAMARTINE, "Histoire de la révolution de 1848".

Mais le 10 décembre 1848, Louis-Napoléon Bonaparte fut élu président de la République avec 74,33 % des voix, près des trois quarts des votes exprimés.

J’écrivais ici le 21 février dernier : "Le populisme est donc toujours à la recherche du leader "exemplaire", "pur", "juste", "dévoué". Une figure tutélaire, un dieu en quelque sorte. C’est pourquoi les leaders populistes sont toujours déifiés. Quoiqu’ils fassent, le peuple les adule ! "

https://www.humanite.fr/lelection-la-presidence-de-louis-napoleon-bonaparte-le-10-et-11-decembre-1848-665070

 

Tag(s) : #Société
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :