Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Ceux qui ont lu ma note d’hier jusqu’au bout le savent déjà.

 

Ce n’était qu’un poisson d’avril.

 

Et pourtant :

« Telle est donc la condition humaine, que souhaiter la grandeur de son pays, c’est souhaiter du mal à son voisin. Celui qui voudrait que sa patrie ne fut jamais ni plus grande, ni plus petite, ni plus riche, ni plus pauvre, serait le citoyen de l’univers. » VOLTAIRE. Ed Flammarion, 2010, Page 436. Dictionnaire Philosophique.

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :