Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’échec du Front de Gauche et le PCF ?

Dans les régions où il partait uni comme dans celles où le PCF se présentait seul, son score tourne autour de 5%, bien loin des ambitions qu’il avait affichées lors de la création du Front de Gauche « faire émerger une alternative majoritaire ».

Même si l’on considère que le gouvernement Hollande a résolument tourné le dos au progrès social et accélère le tournant libéral d’une partie de la gauche, le FdG ne profite pas électoralement des déceptions que cela crée. Plus encore, ces élections régionales mettent en évidence que la chute du FdG est d’autant plus forte que le PS s’effondre.

Avec 11% des voix en 2012 lors de la présidentielle, le score du FdG n’a jamais dépassé les 6,5% aux élections intermédiaires. Cette coalition n’a jamais réussi à s’afficher réellement unie dans aucun de ces scrutins.

La ligne politique n’a également jamais été claire. Les uns et les autres s’opposant toujours sur la contradiction de fond entre rompre tous les ponts à gauche au risque de la marginalisation ou s’allier au PS dans les collectivités au risque d’être moins lisible.

Le FdG apparait comme une critique systématique de François Hollande allant jusqu’à une volonté de destruction. Ce n’est visiblement pas l’attente des électeurs de gauche, même de ceux qui sont déçus du gouvernement.

Pis encore, avec ses propositions, le FdG apparait comme conservateur dans la France du XXIe siècle. Un comble pour ceux qui aspirent à la transformation sociale.

Cet échec repose donc avec force la question de l’identité du PCF et de son existence ! Un enjeu pour son prochain congrès du 2 au 5 juin prochain.

Espérons qu’il ne soit pas trop tard !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :