Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Une élection ça fonctionne comme une balance. Moins on met de poids sur un plateau, plus c’est l’autre qui pèse lourd »

L’après deuxième tour d’une élection est toujours difficile. Il y a ceux qui assument leur position, voir qui la revendiquent, et ceux qui se sentent mal à l’aise, ou qui regrettent.

J’ai eu un débat vif l’autre jour avec deux amis de « la Gauche de La Gauche ». Ils avaient tous les deux refusé de choisir entre Le Pen et Estrosi.

L’une, convaincue, a voté blanc en me disant sans ambages qu’Estrosi ou Le Pen c’était du pareil au même. Cette conception est profondément dangereuse politiquement quel que soit l’opinion que l’on peut avoir sur l’homme ou la femme en cause. D’ailleurs, c’est elle, cette amie, qui me dit aussi que le PS et la droite c’est la même chose. Logique dans son raisonnement. Mais au-delà du fait que je suis en total désaccord avec ma « camarade », son positionnement politique est suicidaire et totalitaire par essence. Totalitaire, parce que cela veut dire que toute autre pensée que la sienne (ou la mienne) est ennemie. Bonjour la démocratie ! Suicidaire, parce qu’elle est largement minoritaire dans notre pays et depuis toujours. Elle ne rassemble pas, et n’a jamais rassemblé, une majorité de français. Et en attendant qu’elle le devienne, elle est donc vouée à l’inutilité absolue.

L’autre ami, se posait des questions et assumait son « non choix » par sa difficulté de voter à droite. Comme si le second tour d’une élection était de choisir la politique d’un des deux candidats resté en lice. Absurde pour un électeur de « la Gauche de La Gauche ». Le choix de la politique que l’on souhaite voir mener s’exprime au premier tour. Jamais au deuxième ! Mais plus encore, ne pas voter au deuxième c’est ni plus ni moins que donner force au FN dans le cas de figure qui nous préoccupe. Car une élection ça fonctionne comme une balance. Moins on met de poids (voix) sur un plateau, plus c’est l’autre qui pèse lourd. C’est incontournable quel que soit l’idée que l’on a voulu exprimer en s’abstenant ou en votant nul. Difficile à accepter quand on est militant de « La Gauche de La Gauche ».

Heureusement que ces « camarades » ont été ultra minoritaires à gauche : le Front National a été battu !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :